Logo PG Software
lundi, 02 décembre 2019 11:02

Migrations de Windows 7 à Windows 10, première partie : Windows 7 en fin de vie

Évaluer cet élément
(0 Votes)

DC W7 EOL Blog 1

Plus de 26 % des ordinateurs dans le monde risquent de se trouver exposés à des vulnérabilités critiques ; c'est le nombre d'ordinateurs qui fonctionnent encore sous le système d'exploitation Windows 7. Faites-vous partie de ces 26% ? Faites-vous des concessions sur la sécurité du réseau ? Votre entreprise est-elle prête à réagir à d'éventuelles atteintes à la sécurité ?

Avec la fin de vie de Windows 7 dans moins de 50 jours, il est temps de préparer vos appareils Windows 7 à lutter contre les cyberattaques. Dans la première partie de cette série de blogues, nous couvrirons tous les détails de cette question ainsi que les solutions disponibles.

 Fin de vie de Windows 7 : En coulisse

Après le 14 janvier 2020, Microsoft ne fournira plus de mises à jour de sécurité gratuites ni de support pour les ordinateurs sous Windows 7. Si vous continuez à utiliser le système d'exploitation Windows 7 après la fin du support et que vous renoncez à acheter des mises à jour de sécurité étendues, votre ordinateur fonctionnera toujours, mais il sera plus vulnérable aux risques de sécurité car l'assistance technique et les mises à jour logicielles par Windows Update seront désormais indisponibles.

Vous pouvez choisir de continuer à utiliser Windows 7 en prolongeant les mises à jour de sécurité jusqu'à 3 ans ; jusqu'en janvier 2023, mais ces correctifs et corrections de bogues ne seront fournis par Microsoft que moyennant finance. Voyons comment le manque de support produit sans extensions de sécurité aura un impact sur nos ordinateurs réseau.

Les risques liés à l'utilisation de Windows 7 sans support

Le plus gros problème de Windows 7 une fois la date de fin de vie passée est qu'il ne sera pas corrigé pour des problèmes de sécurité ou des bogues, tels que ceux que Microsoft a corrigés en novembre, vous laissant vulnérable aux menaces naissantes. Windows 7 était la version de Windows la plus touchée par le ransomware WannaCry découvert en 2017, sans oublier Bluekeep et EternalBlue, qui ont tous deux affecté des systèmes d'exploitation Windows obsolètes.

Les logiciels obsolètes rendent vos ordinateurs vulnérables aux pannes de système, ce qui peut entraîner d'énormes pertes de données, voire des failles de sécurité potentielles et des problèmes de conformité aux réglementations comme celle de la RGPD.

Une autre préoccupation majeure qui pousse les gens à mettre à niveau leurs systèmes d'exploitation est la possibilité d'avoir des problèmes de compatibilité. Lorsque les applications des ordinateurs du réseau sont mises à jour, elles pourraient devenir incompatibles avec des systèmes d'exploitation comme Windows 7 après sa date fin de vie. La plupart des fabricants de logiciels supposent que les équipements de leurs clients sont à jour, y compris les correctifs de sécurité et de fonctionnalité. En utilisant des systèmes d'exploitation obsolètes, vous risquez de vous retrouver avec des applications et des programmes non fonctionnels.

La mise à niveau vers Windows 10 coûte de 145€ à 259€ par appareil, alors que les frais pour conserver Windows 7 avec mises à jour de sécurité étendues sont de 25 $ à 50 $ selon version par appareil la première année, et pourraient augmenter annuellement jusqu'à 200 $ par appareil. A long terme, l'option la moins chère (et d'ailleurs la plus sûre) est la simple mise à niveau vers Windows 10.

L'un des moyens les plus simples de réduire les vulnérabilités dans la sécurité d'un système et de garder une longueur d'avance sur les cybercriminels est de rester informé et de mettre à jour les systèmes d'exploitation obsolètes. Ne manquez pas notre prochain blog où nous analyserons les complexités du processus de migration de Windows 7 à Windows 10.

Nisha Balajee, Content Writer chez ManageEngine

 

Lu 1273 fois

Vous avez la possibilité de créer un compte lors du téléchargement d'un produit.